Voyager dans le futur… ?

Des physiciens viennent de mettre au point un modèle mathématique d’une « machine à voyager dans le temps ». Pour la construire, c’est plus compliqué.

« Les gens pensent que le voyage temporel, c’est de la science-fiction. On pense que c’est impossible parce que nous ne faisons pas. Mais, mathématiquement, c’est possible ». Une phrase signée Ben Tippet, un mathématicien et physicien de l’Université canadienne British Colombia, qui vient de réaliser une étude sur « une machine à voyager dans le temps », publiée dans Classical and Quantum Gravity.

Nom de Zeus!, va-t-on pouvoir voyager dans le temps comme dansRetour vers le futur? Pas exactement. La machine à voyager dans le temps que Ben Tippet a imaginée avec David Tsang, un astrophysicien de l’université du Maryland, est en fait une sorte de « boite qui se déplace d’avant en arrière à travers l’espace et le temps », dans un mouvement circulaire. Leur modèle mathématique a été baptisé Traversable Acausal Retrograde Domain in Space-time, TARDIS, le même nom que la machine à voyager dans le temps de Doctor Who.

Les quatre dimensions toutes connectées

« L’astuce », expliquent les deux scientifiques, est d’utiliser la courbure de l’espace-temps dans l’Univers pour « plier le temps » de sorte à former en cercle temporel. Un passager assis dans la boite temporelle pourrait alors avancer dans le futur et revenir en arrière, rapporte Science Alert.

En clair? Leur modèle mathématique se base sur l’idée qu’il ne faut plus regarder l’Univers avec d’un côté trois dimensions spatiales, et de l’autre une quatrième dimension temporelle, mais plutôt qu’il faut imaginer ces quatre dimensions fonctionnant simultanément. Ce qui permet de considérer la possibilité d’un continuum espace-temps où les différentes directions dans l’espace et dans le temps sont toutes connectées entre elles.

« Réparer des oeufs et séparer le lait du café »

Selon la théorie de la relativité d’Einstein, les effets gravitationnels de l’Univers sont liés à l’espace-temps, ce qui expliquerait d’ailleurs les orbites elliptiques des planètes et des étoiles. Si l’espace-temps était « plat », les planètes se déplaceraient en ligne droite. Mais selon la relativité, la géométrie de l’espace-temps se courbe dans le voisinage des objets de masses élevées, ce qui fait que les lunes tournent autour des planètes, et que les planètes tournent autour des étoiles.

Capture d_écran 2017-10-11 à 22.32.48

Ce que les deux chercheurs affirment, c’est que ce n’est pas seulement l’espace physique qui peut être courbé et tordu, mais aussi le temps. « Il y a d’ailleurs des preuves montrant que plus on se trouve proche d’un trou noir [des objets dont la masse est gigantesque], plus le temps est ralenti », souligne Ben Tippet.

« Mon modèle de machine temporelle utilise les courbes de l’espace-temps pour plier le temps en forme de cercle, plutôt qu’une ligne droite », ajoute-t-il. Pour les passagers dans cette machine, ce cercle les amènerait dans le futur, pis dans le passé. « Un observateur extérieur qui regarderait la personne à l’intérieur de cette boite temporelle la verrait évoluer dans le passé, réparant des oeufs cassés et séparant le lait de leur café », illustre le spécialiste de physique théorique.  

Les matériaux nécessaires n’existent pas (encore)

Pour illustrer leur propos, les deux scientifiques proposent une image avec deux personnages. A se trouve dans la « machine à voyager dans le temps » et B est un observateur, les flèches noires, représentant l’écoulement du temps.

Capture d_écran 2017-10-11 à 22.33.48

« Dans sa bulle, A verrait B avancer dans le temps, puis remonter. En dehors, B verrait deux versions de A, l’une avançant dans le temps, et l’autre reculant », expliquent les chercheurs.

Le problème, c’est que même si le modèle mathématique de Tippett et Tsang se vérifiait, il faudrait encore construire la fameuse machine… Ce qui est strictement impossible aujourd’hui, puisque les matériaux nécessaires n’existent pas. Les scientifiques l’admettent d’ailleurs volontiers. « C’est mathématiquement faisable, assurent-ils, mais il n’est pas encore possible de construire cette machine tout simplement parce que les matériaux -que nous appelons matière exotique- dont nous avons besoin pour courber l’espace-temps n’ont toujours pas été découverts. »

Source :

http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/le-voyage-dans-le-temps-est-possible-du-moins-mathematiquement_1903596.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s